karat formation des arbitres niveau I

La Febuka poursuit avec l’arbitrage au développement du système sportif national


Par Thierry Niyungeko 


En collaboration avec le Comité National Olympique, la Fédération Burundaise du Karaté (Febuka) a organisé, du 3 au 9 Août 2019, un stage pour le renforcement des capacités de ses arbitres, un programme financé par la Solidarité Olympique.


Initiée dans le cadre du développement du système sportif national, cette formation intervient juste après celui que la Febuka avait dernièrement organisé à l' intention des entraîneurs au mois de juillet 2019. Venus de différentes régions du Burundi, une vingtaine d'arbitres de niveau I ont suivi avec succès les instructions dispensées par l'expert de la Fédération Internationale du Karaté, Sensei Farid Shuhaibi. Afin de bénéficier de ce recyclage, certains arbitres qui ont déjà officié lors des compétitions locales se sont joints aux nouveaux afin de relever leurs niveaux et apprendre de nouveaux règlements récemment introduits dans l'arbitrage du Karaté. Pour se conformer aux nouveaux changements, l'expert du World Karaté Federation conseille aux arbitres de lire, relire et surtout savoir lire entre les lignes afin d'acquérir la capacité de prendre des décisions en conformité avec le règlement.


Selon Révérien Mbanzendore, responsable de la commission d'Arbitrage au sein de la Febuka, la sélection des participants s'est déroulée au niveau régional suivant les notes obtenues aux examens afin de retenir les meilleurs. « Cette formation vient donc pour renforcer les capacités et les connaissances de nos arbitres par un expert chevronné qui va nous mettre au même niveau que ceux des autres fédérations affiliées à la fédération mondiale », estime-t-il. Et d'ajouter que les séances organisées au cours de cette formation permettront de rehausser le niveau des compétitions au niveau local.


Quelques changements introduits en 2019


Pour Sensei Farid Shuhaibi, des changements et des nouveautés en arbitrage ont été introduits en 2019 et c'est très important que les arbitres soient mis à jour. C'est notamment au niveau des Katas (techniques des démonstrations) avec l'ancien système de comptage des points où les 5 juges utilisaient des drapeaux mais actuellement on utilise des tablettes avec 7 juges. Avec ce nouveau système, les performances techniques totaliseront 70 pourcent et les performances athlétiques feront 30 pourcent en comptant les points. Afin de s'adapter à ce changement, l'expert Farid trouve que la difficulté se posera surtout au niveau du matériel qui nécessite des ordinateurs dotés du logiciel qui fait tous les calculs dans l'attribution des points. L'expert Shuhaibi trouve bénéfique l'application de ce nouveau système qui va accroitre la crédibilité arbitrale et les compétiteurs auront beaucoup plus de confiance aux juges.


Sur une trentaine d'arbitres reconnus au niveau fédéral, les 20 stagiaires de ce recyclage s'ajoutent pour former une cinquantaine et Sensei Farid Shuhaibi leur a instruit de partager les notions apprises avec leur collègues dans le but de développer le corps arbitral de la Febuka.


Thierry Niyungeko


Photo: En compagnie de l'expert Farid Shuhaibi, les stagiaires de cette formation des arbitres posent à l'occasion de sa clôture. 

 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
lundi 6 décembre 2021
If you'd like to register, please fill in the username, password and name fields.