Remise-de-dojo L’Ambassadeur du Japon procède à la coupure du ruban symbolique de la remise du Dojo à la Febuka

Remise officielle du Dojo pour la Fédération Burundaise du Karaté

Par Thierry Niyungeko


Financé à 90 222 US$ par l'ambassade du Japon au Burundi, le projet de construction du Dojo national de la Fédération Burundaise du Karaté (FEBUKA) a été réalisé et la remise officielle a eu lieu le 29 juin 2021 au quartier Miroir de Kiyange.


La cérémonie de remise de ce don par l'ambassadeur du Japon au Burundi a été renouvelée par la présence des responsables du Comité National Olympique, du ministère en charge des Sports ainsi que celui des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement. Côté administration, le représentant du maire de la ville de Bujumbura et de l'administrateur de la commune Ntahangwa ont répondu au rendez-vous. Accueillis dans une ambiance des tambours battants, les invités ont ensuite passé à une visite guidée par le président de la FEBUKA Christophe Nkurunziza sur les lieux de construction de ce Dojo. Dans son allocution, l'Ambassadeur du Japon au Burundi a exprimé sa certitude pour ce projet qui permettra aux jeunes Burundais pratiquants le Karaté à bien développer leur niveau et mieux organiser les compétitions.


Un partenariat dans le domaine sportif


Pour avoir établi des relations solides surtout en matière de développement depuis les années 90, le Burundi et le Japon entretiennent ces derniers temps un partenariat dans le domaine sportif. C'est dans cette optique que ce Dojo national a été construit. En 2018, la FEBUKA a reçu le prix d'honneur du ministère des Affaires étrangères du Japon en reconnaissance de sa grande contribution à la promotion du Karaté. L'année suivante en 2019, une compétition intitulée « Coupe de l'ambassadeur du Japon » a été organisée en partenariat avec cette fédération. L'ambassadeur Nippon se félicite de la réalisation de ce projet de construction du Dojo dont le contrat de financement avait été signé l'année dernière en 2020.


Une coopération qui ne se limite pas au Karaté


Dans son discours, l'ambassadeur du Japon au Burundi a indiqué que la coopération sportive avec le Burundi ne se limite pas au Karaté. Citant les Jeux Olympiques de Tokyo qui se tiendront à partir du 23 juillet 2021, la ville de Shimotsuma a accepté d'accueillir les athlètes Burundais et leur offrira des lieux et hébergements pour les camps préparatoires de leurs entraînements. Afin d'assurer la continuité de cette coopération même après les JO, la municipalité de Shimotsuma s'est déjà engagée à promouvoir des échanges entre la jeunesse question des deux pays en organisant des événements en ligne pour leur permettre de mieux connaître le Burundi et le Japon.


Avant de clôturer son propos, l'Ambassadeur Japonais a encouragé les jeunes à pratiquer davantage le Karaté puisque les arts martiaux développent aussi bien leur physique que leur philosophie. « C'est une culture qui nous pousse à abandonner nos idées égoïstes, à respecter les autres, à étudier notre esprit et notre corps, à poursuivre le chemin pour apprendre la vraie force et la vraie beauté dans des longs trajets de notre vie », à-il conclu.

 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
mardi 26 octobre 2021
If you'd like to register, please fill in the username, password and name fields.