Stage technique pour entraineurs  Stage rugby niveau II

Stage technique pour entraîneurs de Rugby niveau II

Des entraîneurs Burundais du Rugby à 7 en stage pour le niveau II

Sous le financement de la Solidarité Olympique, le Comité National Olympique en collaboration avec la Fédération Burundaise du Rugby ont organisé, du 18 au 21 Juillet 2019, un stage pour entraîneurs de niveau II dirigé par l'expert Granja Antony.
Venus des clubs et associations affilies au sein de la Fédération Burundaise du Rugby (FBR), 26 coaches ont suivi une formation de 4 jours pour l'obtention du niveau II. Afin de pouvoir participer, les stagiaires devaient remplir des critères comme disposer d'un club qu'ils entraînent, avoir participé aux différents tournois ou championnats ainsi qu'être enregistré comme détenteur du niveau I dans la base des données de la World Rugby. Pour le président Albert Havyarimana de la FBR, cette formation contribuera à améliorer le niveau de jeu de cette discipline sportive puisque les entraîneurs viennent d'acquérir des connaissances qui vont leur permettre à renforcer les capacités de leurs joueurs. « C'est sur le terrain lors des tournois et autres compétitions dont nous allons bientôt organiser que nous allons évaluer l'apport de ce stage au progrès du rugby local », considère-t-il.
Avant d'obtenir leurs certificats, les stagiaires devront attendre puisqu'après cette formation, chaque lauréat du niveau II devra compléter sa formation avec un travail pratique sur le terrain en deux semaines au sein de son club. Les responsables de la FBR devront fournir un rapport et l'envoyer à l'expert Granja Antony qui décidera sur la certification des entraîneurs admis au grade de niveau II.

Selon l'expert de la World Rugby Granja Antony, en finançant cette formation, la Solidarité Olympique a l'objectif de rehausser le niveau de ce sport sur le territoire burundais puisque les participants sont venus de la capitale ainsi que des provinces de l'intérieur du pays. Constatant de la progression sur les 4 jours du stage, il trouve un bel avenir du Rugby. « J'espère avoir dispensé beaucoup de connaissances utiles et comme les coaches ressortent de ce stage un peu plus compétents ils seront capables de transmettre les techniques acquises pour faire monter le niveau du jeu », estime-t-il. Et de signaler que cela se fera remarquer sur la sélection nationale puisque si le niveau des clubs locaux monte, celui de l'équipe nationale doit certainement s'améliorer.
Pour Salvator Bigirimana, Secrétaire General du CNO, ce qu'on peut attendre des stagiaires est l'accroissement du nombre de clubs et les a recommandés de se mettre à l'œuvre pour atteindre cet objectif. Afin de se trouver des arguments valables pour solliciter une formation de niveau supérieur, M. Bigirimana les a exhortés de viser beaucoup plus l'amélioration de la qualité et du niveau de jeu de leurs clubs.

Avec le retour du Rugby à l'affiche des Jeux Olympiques, le programme dispensé au cours de ce genre de stages va beaucoup apporter aux équipes dans le processus de préparation pour les éliminatoires auxquelles toutes les nations affiliées à la World Rugby doivent prendre part.

Thierry Niyungeko
Photo : En compagnie des représentants de la FBR, du CNO et de l'expert Granja Antony, les stagiaires posent munis de leurs certificats de participation.

 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
lundi 6 décembre 2021
If you'd like to register, please fill in the username, password and name fields.